Samedi 14 Septembre, les élèves du rucher école de Marly le Roi étaient nombreux à assister à l’exposé d'Étienne Calais, vétérinaire, Président du GDSAIF, concernant la lutte contre le varroa avec démonstration de l’utilisation des produits.

Étienne a rappelé l’importance de traiter les ruches, car non traitées les pertes en abeilles peuvent atteindre jusqu’à 80%.
Il a beaucoup insisté sur le respect des modes d’emploi et sur les précautions d’utilisation.
N’oublions que ces traitements sont des produits chimiques qui peuvent être toxiques, tant pour les abeilles que pour les apiculteurs. Il faut porter des gants protecteurs, latex ou autres, utiliser des masques de protection type FFP2 et des lunettes.

Etienne Siarp 2019

En règle générale éviter de traiter pendant les miellées.
Il faut faire des comptages sur langes graissés 10 jours après la fin des traitements (2 fois à 48h d'écart). Il faut moins de 1 varroa par jour en chute naturelle.

Il faut traiter toutes les colonies en même temps et respecter les durées de traitement.
- Douze semaines d’application des languettes d’Amitraz (APIVAR®) à appliquer après extraction du miel. Les lanières doivent être retirées avant l’hiver et rapportées au GDSAIF pour incinération.
- Les traitements à l’acide oxalique (API-BIOXAL® OXYBEE®) s’appliquent sans couvain, l’efficacité étant alors de 95%, entre décembre et février. Utilisable en « BIO »
- Les traitements par les huiles essentielles (APILIFE VAR®) sont à appliquer 4 fois par période de 7 jours consécutifs. Utilisable en « BIO »
- L’acide formique (MAQS® à: 7 jours de traitement 1 à 2 fois par an. Utilisable en « BIO »

Merci à Étienne pour toutes ces informations bien utiles.

RG